cassure


cassure

cassure [ kasyr ] n. f.
• 1333; de casser
1Solution de continuité; endroit où un objet a été cassé. 1. brèche, brisure, crevasse, 2. faille, fente, fissure , fracture. Cassure nette, vive. « les assises étaient lisses, pas une cassure, pas un relief » (Hugo). Cassure dans les couches géologiques. diaclase , 2. faille, 2. joint.
2La cassure d'un pantalon, l'endroit où le pantalon se plie sur la chaussure.
3Coupure, fêlure, rupture. Une cassure dans une vie, une amitié. « C'est là que je vois la cassure, c'est de ce moment qu'on peut dater la décadence » (H. Calet).
⊗ CONTR. Recollage, soudure.

cassure nom féminin Résultat de l'action de casser ; endroit où un objet est cassé : La cassure est très nette. Rupture, discontinuité dans l'espace, le temps, le rythme ou dans une relation : Provoquer une cassure dans une alliance. Pli formé au fer chaud sur un vêtement. Synonyme ancien de fracture (de l'écorce terrestre). Surface rompue des minéraux dont l'examen peut se faire selon l'éclat, la texture ou la forme. ● cassure (synonymes) nom féminin Résultat de l'action de casser ; endroit où un objet est...
Synonymes :
- fêlure
Contraires :
Rupture, discontinuité dans l'espace, le temps, le rythme ou dans...
Synonymes :
Synonymes :

cassure
n. f.
d1./d Endroit où un objet est cassé.
|| GEOL Fissure, fracture de l'écorce terrestre.
d2./d Cassure d'un vêtement, pliure de son étoffe.
d3./d Fig. Rupture. Ce deuil a été une cassure dans sa vie.

⇒CASSURE, subst. fém.
A.— Résultat de l'action de casser ou de se casser; endroit où un objet est cassé. La cassure d'un carreau de vitre (HUGO, France et Belgique, 1885, p. 47). La cassure nette et brillante de la lame (T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 351).
Spécialement
1. [En parlant d'un membre] La cassure de son bras est bien reprise (Ac. 1798-1932, Lar. 19e). Le péroné est cassé, regardez ce bourrelet : c'est toujours l'indication d'une cassure (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1879, p. 25).
2. MINÉR. Point où l'on casse un minerai pour étudier sa structure. Cassure vitreuse, conchoïde, résineuse, cireuse, schistoïde. Dans mes rêves, je ne voyais que prismes rhomboïdes, reflets chatoyants, cassure terne, cassure résineuse (G. SAND, Correspondance, t. 4, 1812-76, p. 321). Des basaltes brun foncé ou noirs, avec des cassures mates, blêmes, comme des lèvres mortes (PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1925, p. 176).
B.— P. ext. [En parlant d'une étoffe, d'un vêtement]
1. Pli formé par le rabat d'un col, d'une manchette. Devant le miroir il refit sa raie, le pli de sa moustache, la cassure de sa manchette (MIOMANDRE, Écrit sur de l'eau, 1908, p. 62).
2. Cassure d'un pantalon. Endroit où le pli du pantalon s'arrête brutalement au contact de la chaussure.
3. Arête imaginaire entre deux reflets d'une étoffe chatoyante (velours, soie, satin). Faire briller les orfrois des brocarts, miroiter les cassures du velours et du satin (T. GAUTIER, Guide de l'amateur au Musée du Louvre, 1872, p. 40).
C.— P. métaph. ou au fig. [En parlant d'un sentiment, d'un raisonnement, d'un événement]
1. Rupture, discontinuité dans l'espace. L'immense horizon plat, arrondi sans une cassure (ZOLA, Une Page d'amour, 1878, p. 853).
2. Rupture, discontinuité dans le temps. Je roule depuis trois quarts d'heure afin de pouvoir vous joindre pendant la cassure de midi (AYMÉ, La Mouche bleue, 1957, p. 43).
3. Rupture, éclatement. C'est douloureux tout de même, (...) cette cassure d'une amitié intime qui a près de trente ans! (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1891, p. 94) :
De toutes ses forces, la bourgeoisie prépare un bouleversement qui s'accomplira en sa faveur, par la brusque cassure de la Révolution.
HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, p. 364.
Prononc. et Orth. :[]. [a] ant. ds Lar. Lang. fr. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1333 casseure « fracture d'un membre » (Reg. crim. de St-Martin-des-Champs ds QUEM.); d'où divers emplois techn. 1701 métall. (FUR.); 1831 géol. (BALZAC, La Peau de chagrin, p. 177); 1863 « pli du tissu » (T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, p. 9); 2. 1891 fig., supra. Dér. du rad. de casser « briser »; suff. -ure. Fréq. abs. littér. :116. Bbg. SIGURS 1963/64, p. 387.

cassure [kasyʀ] n. f.
ÉTYM. 1333; de casser.
1 Solution de continuité qui résulte du cassement d'une chose. Arête, brèche, brisure, casse, crevasse, faille, fente, fissure, fracture. || Cassure d'un membre. || Cassure nette, vive.
2 (1831, Balzac). Minér. Fracture dans un terrain rocheux. || Cassure dans les couches géologiques. Diaclase, faille, joint.
1 (…) les assises étaient lisses, pas une cassure, pas un relief, la muraille était aussi correctement rejointée qu'une muraille neuve, et Radoub retomba.
Hugo, Quatre-vingt-treize, 111, V, 3.
2 Tandis que le plissement peut avoir lieu sans rupture, le gauchissement entraînera généralement la formation de cassures dans les couches tordues.
Émile Haug, Traité de géologie, t. I, p. 224.
Point où l'on casse un minerai dont on veut étudier la structure. || Cassure vitreuse, schistoïde.
3 (XXe). Abstrait. Coupure, fêlure, rupture. || Une cassure dans une vie, dans une amitié. || Querelle qui laisse subsister une cassure. Brisure, brouille.
3 (…) mille éléments de tendresse existant en nous à l'état fragmentaire et qu'elle a assemblés, unis, effaçant toute cassure entre eux.
Proust cité par A. Maurois, Études littéraires, t. I, p. 133.
CONTR. Colmatage, raccommodage, recollage, soudure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cassure — conchoïdale de l obsidienne En minéralogie, la cassure désigne l aspect de la surface d un minéral qui, après avoir été soumis à une contrainte, se brise en présentant des surfaces de fractures irrégulières, dans des directions quelconques. Si… …   Wikipédia en Français

  • cassure — CASSURE. subst. fém. Il se dit De l endroit où un corps est cassé. Faire disparoître une cassure. On dit familièrement, La cassure de son bras est bien reprise …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cassure — Cassure, Fractura …   Thresor de la langue françoyse

  • cassure — (kâ su r ) s. f. 1°   L endroit où l objet est cassé. La cassure de ce corps est nette.    Aspect que présente une substance quelconque qui a été cassée. Cassure vitreuse, résineuse. 2°   Fente qui se fait en travers d une lame d acier qu on… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CASSURE — s. f. Il se dit de L endroit où un objet est cassé. Raccommoder une cassure. La cassure de ce métal offre des points brillants. On dit familièrement, La cassure de son bras est bien reprise …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CASSURE — n. f. Endroit où un objet est cassé. Raccommoder une cassure. La cassure de ce métal offre des points brillants. La cassure de son bras est bien reprise …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cassure — n.f. Comédien vieilli : Une vieille cassure (spect.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • cassure — nutraukimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. break; breaking; interruption vok. Abreißen, n; Abschaltung, f; Auslösen, n; Ausschaltung, f; Unterbrechung, f rus. обрыв, m; прекращение, n; прерывание, n; размыкание, n; разрыв, m… …   Automatikos terminų žodynas

  • cassure — sulūžimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. breakage vok. Bruch, m; Entzweigehen, n rus. поломка, f pranc. bris, m; casse, f; cassure, f; rupture, f …   Automatikos terminų žodynas

  • cassure — irimas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Medžiagos mechaninis ar cheminis skilimas. atitikmenys: angl. decay; decaying; decomposition; demolition; destruction; disintegration; failure; fracture; rupture; wrecking vok.… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.